Témoignage d’Emeline C. (ENSEIIHT Toulouse)